Mon Histoire

Je ne sais plus si ce fut un matin d’octobre ou de novembre 2011, mais cet événement arriva bien aux aurores d’une difficile journée qui annonçait l’ère du Verseau de l’année 2012 où ma vie allait totalement basculer.

Eveil spirituel ? Probablement. Etant donné la vie palpitante que je mène aujourd’hui. Invulnérabilité ? Quasiment sûr. Si je n’étais pas tombé malade quelques années plus tard. Superpouvoirs ? Presque. Si j’avais cru que ce phénomène aurait duré jusqu’à aujourd’hui.

Ce qui est certain, et ce qui a duré jusqu’alors, c’est cette tranquillité d’esprit et ce flot de créativité qui ne m’ont jamais quitté.

Toutefois, en cette présente période, je peux me remémorer de tout ce pèlerinage et parcours du combattant qui ont entamé à l’exceptionnalité de la personne que je suis devenu.

Pourquoi je le crois ?

Tout simplement parce que je ne le croyais pas avant.

Tout comme vous d’ailleurs.

Oui, car vous êtes exceptionnel.

Vous en doutez ?

 

Laissez-moi vous convaincre en vous racontant mon histoire.

J’avais depuis toujours, et bien enfoui en moi, cette idée de devenir un jour un artiste et un créateur.

 

C’était mon seul objectif intérieur.

 

Pourtant à mes débuts, j’étais moins sûr de le devenir :
« - Choisi un bac S ! », me souffla ma meilleure amie au lycée (dont j’étais secrètement amoureux) et qui ajouta : « là au moins, toutes les portes s’ouvriront à toi !... ».

 

Ce que je voulais à cette époque, oui sortir avec cette fille, mais aussi et surtout, avoir le choix :
« Toutes les portes. » Ce sont les mots qui résonnèrent en moi. « Choisir. » « Je veux pouvoir choisir. »

 

Puis arrivé en 2005, en terminale S « option sciences de l’ingénieur spécialité physique-chimie », j’échouai tel que je ne fis pas une ou deux… mais trois - années de terminale, avant de pouvoir enfin devenir et avec beaucoup de fierté, Bachelier Scientifique, qui pour moi, était le titre le plus difficile parmi ceux qu’on pouvait obtenir à cette période de ma vie.

 

Alors pourquoi avoir choisi cette voie alors que c’était la plus difficile ?

 

Parce que je savais ce que je voulais.

 

« Etre libre de choisir. Et devenir qui je veux devenir. »

 

Un artiste et un créateur.

Octobre-novembre 2001, je croyais déjà avoir goûté à ce qui allait changer ma vie : 20 années de pratiques d’arts martiaux et d’arts énergétiques chinois, avec en gage en 2010, mon passage certifié de ceinture noire  - premier duan à la fédération officiel de France, la F.a.e.m.c.

 

Une confiance en moi avait trouvé place comme jamais ! Et, surtout, je sentais que l’on me respectait.

 

Puis, il arriva que par un beau jour, je fus fiancé avec une très belle jeune femme danseuse. Souhaitant un jour lui faire un cadeau marquant, j’organisai une rencontre surprise avec elle et Anne Robillard, la romancière fantastique francophone la plus lue dans le monde.

 

Mais ce n’était pas tout, l’auteure touchée par ma générosité, mon empathie et une loyauté certaine, me permit d’intégrer sa troupe officielle de spectacle « Les Chevaliers d’Emeraude », en tant que comédien, chorégraphe et metteur en scène, mais aussi en me confiant la responsabilité du code d’éthique et du code moral du comédien, pour aller performer dans toute la France et au Canada durant 3 ans de 2010 à 2013.

 

L’épreuve ne fut pas des plus simples, car une nouvelle organisation avec de nouvelles gestions relationnelles se voyait fleurir dans ma vie :

 

Celle d’un artiste et d’un créateur.

Par la suite je pris deux décisions importantes dans ma vie :

1-      Celle de m’affirmer en tant que comédien-danseur-chanteur.

2-     Celle de m’affirmer en tant que comédien capable d’effectuer de la cascade et du combat de scène à haut niveau.

Ainsi, j’intégrai d’une part entre 2010 et 2013 l’Université d’Evry-Val-d’Essonne où je fus gracieusement diplômé au grade de Licence Arts, Lettre, Langue Mention Musique Et Spectacle, Spécialité Spectacle, Option Théâtre, Danse Contemporaine et Cinéma.

Et je fus accueilli d’autre part à bras ouverts, de 2010 à 2012, au sein d’une seconde troupe de spectacle, la Garde des Lys, aujourd’hui reconnue championne du monde en escrime de spectacle, et où je côtoyais l’artiste escrimeur maître d’armes et prévôt d’Etat confirmé, Fabrice Linqué, mon nouveau mentor. C’était aussi celui qui allait me faire remporter le titre de Champion du Monde d’Escrime Artistique, Médaillé Or, au Portugal, en 2012, en catégorie Fantastique et Equipe.

Ces trois années passées furent, sans aucun doute, les plus magiques et les plus créatives de ma vie. Mais aussi peut-être les plus éprouvantes en difficultés de canalisation de stress, du travail sur soi et de l’humilité : à savoir échanger ses idées tout en acceptant qu’elles ne soient pas toujours retenues.

Pourtant là où il y avait le plus de victoires sur le plan social, c’était aussi là où je connus une rupture amoureuse difficile, une pression familiale certaine pour que je réussisse ma carrière, et de lourdes responsabilités de travail entre mes différentes tâches de comédien et d’étudiant, durant cette partie de mon histoire.

C’était le prix de l’effort, avant de récolter les fruits du réconfort, qui allait faire de moi :

 

Un artiste et un créateur.

Alors ce jour extraordinaire arriva. Un formidable lâcher prise en fin d’année où, à l’aide de pratiques méditatives et actives entre le théâtre, la danse contemporaine et les arts énergétiques et martiaux chinois, je touchais à quelque chose d’insaisissable.

Les larmes coulèrent, et, vous pouvez me croire : je me sentais bien relié à quelque chose de plus grand que moi-même.

Pas de doute possible, cette chose était bien l’amour universel.

Or, finalement, ce n’était pas tant cette expérience mystique qui était le plus important. Eveil spirituel ou pas éveil spirituel, c’était plutôt la somme du travail et de l’expérience nécessaire au développement de cette méthode…

Une méthode qui, sans le savoir, allait me permettre de trouver d’enseigner une véritable libération psychologique dans le plaisir de l’acte de faire quelque chose de manière créative et artistique, plutôt que dans celui de l’effort acharné où la souffrance est finalement sans fin.

C’était le début de mon aventure.

Mais je vous laisse libre de me croire ou non, que cette clef, cette méthode que j’avais enfin trouvée et améliorée, est une base d’un tout sauf quelconque. Car elle me permit d’obtenir de véritables flot et harmonie d’abondances dans tous les domaines de ma vie.

Laissez-moi vous expliquer.

Par la suite, de 2013 à 2014, je fini pas étudier les sciences sociales en anthropologie, tout en poursuivant mes études de cinéma.

Mais cela ne me suffisait pas.

Ainsi de 2014 à 2015, je tombais de manière incroyablement hasardeuse sur des livres, des rencontres, et des noms tels ceux d’Eckart Tölle, Nassrine Reza ou encore Shakti Gawain, qui me parlait d’éveil spirituel ou de comment activer pleinement son potentiel créateur.

Grâce à mes recherches je finis par questionner des sujets tels que ceux à devenir quelqu’un d’inspirant, de leader, mais aussi et surtout confiant en soi.

Par ce chemin, je me mis à suivre les enseignements en accès libre via le web ou par leurs livres que je me procurais en librairie, de certains noms célèbres et réputés dans le domaine du coaching et du développement personnel dont j’étais pourtant novice au départ, tels ceux de Franck Nicolas, Christine Lewicki, Lilou Macé ou Maxi Piccinini.

Parmi ces noms, un dénommé David Laroche me toucha particulièrement pour la vigueur de son récit, sensiblement proche du mien, et qui, par ses valeurs cherchait à incarner des maîtres tels Gandhi, Martin Lutherking ou encore Nelson Mandela.

Je me suis demandé, comment cet ancien jeune homme timide, comme je l’étais autrefois, avait-il pu attirer à lui autant d’assurance, mais surtout, autant de prestance et de pouvoir ?

C’est ainsi que je l’entendis parler de quelque chose qui m’interpellai : « La Loi d’Attraction »…

Aussi, je décidai de me former à ce sujet.

C’est là que ma méthode se développait, et que je me saisissais d’un mot qui m’inspirait : le coaching… créateur.

Mais comment faire, tout en étant artiste ?

 

Ma quête ne faisait que commencer.

2015-2016, ma vie d’artiste s’étaya amèrement à l’écriture de la mise en scène d’une seule pièce de théâtre inachevée malgré de nombreux partenaires de création : comédiens, danseurs, metteurs-en-scène, dramaturges et même des représentants très impressionnants de la culture qui pouvaient m’ouvrir de grandes portes pour me soutenir dans le milieu et en société.

Une chose était sûre : la Loi d’Attraction fonctionnait.

Mais dans cette quête solitaire de superpouvoirs, il me manqua quelque chose.

De nouveaux mentors…

J’avais réalisé qu’après tant d’années de créativité et de mentorat, l’éveil spirituel avait été ensuite ma seule obsession.

Je croyais que seul, j’avais toutes les réponses.

Et non…

Et je compris que même étant « éveillé », un seul être humain reste un être humain.

Que pour se sentir suffisamment éveillé, et longtemps, il faut continuer, pour maintenir l’abondance, à apprendre « des » autres oui, mais et surtout, « avec » les autres.

Aussi, la vie, pour me donner une leçon, m’apporta dans cette quête solitaire de « supers opportunités »,  une maladie.

Une maladie qui me fit traverser un long chemin de solitude, de trahisons et de déception.

Cette maladie qui me renseigna sur qui étaient mes vraies relations, mes vraies forces et mon vrai visage, me forgea et m’amena à méditer sur cette question : qui suis-je à présent ?

M’inspirant des plus belles années de mon passé, je décidai de rassembler les meilleurs compagnons qui puisse exister et qu’on puisse avoir dans sa vie pour reprendre tout à zéro en me posant une nouvelle interrogation puissante telle que :

Comment attirer à soi un cercle d’amis fidèle, un couple amoureux valeureux, une famille de vie idéale, des partenaires publiques n°1 et un réseau de mentors, coachs et thérapeutes efficaces ?

Cette question authentique me permit d’intégrer des savoirs neufs dans mon cadre de vie comme un enseignement, afin de les marquer en moi à tous jamais.

J’apprenais à guérir de nouveau mes blocages émotionnels en rencontrant ces nouvelles personnes que j’avais rassemblées autour de moi et à réécrire mon histoire dans un présent plus authentique, plus doux et plus proche de qui j’étais réellement.

« 3 piliers de coaching étaient né ».

1.      Le coaching expressif : pour maintenir sa santé corporelle dans l’expression de qui l’on souhaite devenir, être, faire ou avoir.

2.      Le coaching instinct : pour équilibrer ses désirs avec son histoire émotionnelle et tisser son soi de qui l’on est vraiment au fond de soi, soit : passer à l’action pour créer son chemin dans son quotidien.

3.      Le coaching créateur : pour développer l’écriture de ses désirs avec son être dans le passé, le présent et l’avenir – pour réaliser ses rêves à travers des réflexes d’introspection et de création.

Je développai un accompagnement sur mesure où chacun/chacune qui se poserait des questions sur l’éveil spirituel, ou le dépassement de soi pour devenir meilleur avec bienveillance, respect et empathie était le/la bienvenu(e).

Bien sûr, je ne suis qu’aux prémices de cette création de programme d’accompagnement, et je reconnais que je m’améliore encore, mais ce qui est sûr, c’est que jamais auparavant je n’aurai imaginé gagner autant d’amour de soi et autant de fidélité que l’on rencontre face à ses propres valeurs.

Valeurs pour réaliser ses rêves à partir de la résilience, l’humilité et la persévérance. Trois éléments significatifs qui font partie de moi aujourd’hui.

Et c’est aujourd’hui que je me vois capable d’aider les personnes qui seraient passées par les mêmes chemins de l’incertitude que moi.

Chemin où le doute, la douleur, voire la souffrance, sont peut-être les seules mers dans lesquelles on plonge pour ensuite naviguer vers le fleuve de la lumière, pour enfin toucher la terre ferme.

Terre de providence, terre promise, terre de consécration où les tous maux sont encore possible, mais surtout où les doux mots sont dès lors possibles.

Alors, si vous aussi vous doutez, vous passez par de lourds chemins de souffrances, parfois dans la peine, ou la maladie, ne pensez pas que tout est perdu, et croyez bien que c’est peut-être pour vous le début d’une nouvelle histoire.

Une histoire que vous pouvez tissez et racontez, à votre propre soi, votre soi authentique éveillé et de... créateur !

 

___